(450) 461-2401



  • Miroir direct, miroir indirect ! Mes boutons sensibles... Nouvelle affiche didactique pour aider à lâcher prise

  • Couple-Guide, Couple-Complice,  Tome 1 et 2. Le retour vers l'intérieur et l'Importance des Relations

  • Formation pour élèves! Contrer l'intimidation! Famille-classe au GrandCoeur. Une prévention à la violence verbale et physique.

  • Assistez à nos séances d'information Parent-guide, Parent-complice. Voir Section Calendrier dates et endroits. Contacter nos formateurs!

  • Devenez Formateur Parent-guide, Parent-complice. Transformez votre vie et celle de nombreux parents! Information 450.461.2401

  • Notre Boutique est maintenant ouverte! Profitez de notre offre: aucun frais de livraison 71$ et plus.

  • Les Cours Parent-guide, Parent-complice sont en ligne. Le même enseignement avec des centaines de piste concrètes pour les parents de jeunes enfants et d'adolescents.

  • Je me lève de Bonheur...Un livre pour la nouvelle génération de parents!

  • CD « Je me lève de Bonheur » Écoutez des extraits dans la section vidéos/Mp3. Pour les enfants de 3 à 11 ans.



Questions et réponses

Il a touché aux parties intimes d'une petite amie ?


Je suis mère de 4 enfants et mon mari est aussi présent au quotidien. J'ai participé au colloque de St-Hyacinthe avec mon mari, et j'ai appelé pour faire parti de tes ateliers en janvier. J'ai un petit problème qui pour moi est une montagne. J'ai reçu une lettre du prof de mon fils de 7 ans me disant qu'il avait touché aux parties intimes d'une petite amie de 2e année, et la petite a eu la réaction de le gifler. Le prof les a fait s'excuser tous les deux. Antoine est un petit garçon qui va très bien à l'école. A la maison, c'est un peu différent, et c'est un peu normal je crois car on doit faire des efforts la-dessus. Lui laisser sa place qu'on ne lui a peut-être pas laissée. Il est un peu plus costaud et plus grand que la normal et on voulait tjrs qu'il soit plus vieux que son âge. On doit re- prendre depuis qu'il a trois ans. J'ai jasé avec lui et on a pleuré tous les 2. Je lui ai dis que la petite a eu une réaction tout à fait normal. Il faisait pitié malgré tout. Mais comme tout parent, je me suis demandée ce que j'avais fait pour qu'on en soit rendu là. Mon petit Antoine est difficile à "attraper" car il me conte parfois des mensonges. Mais il sait qu'il est plus facile de pardonner à une vérité dite tout de suite. Alors, je viens vous demander conseil. Je me sens impuissante et très inquiète... Je crois qu'il a compris quand même. Mais si je peux faire une prévention, hâtive, je me sentirais plus rassurée. J'avoue que la lettre m'a beaucoup ébahie et j'ai eu beaucoup de peine. Je ne croyais pas en arriver là un jour. Merci pour l'attention apporté à cette lettre et merci à l'avance pour ce que vous me conseillerez. J'ai beaucoup confiance en vous.

En ce qui regarde votre fils, en effet, il serait peut-être temps de récupérer avec lui concernant le fait de comme vous dites: "lui laisser sa place qu'on ne lui a peut-être pas laissée" et surtout s'il est le plus vieux(???), de lui donner de l'attention exclusive. S'il a besoin d'attention, il agira en fonction d'attirer cette attention. Pour ce qui est de l'événement qui s'est produit à l'école. N'en faites pas tout un plat, à moins que ce ne soit répété. Dans ce cas, vous pourriez consulter. Mais pour l'instant, considérez qu'un enfant de son âge aime explorer et qu'il a probablement fait cela en toute innocence. Si on s'énerve trop à propos de cela, il peut aimer l'attention qu'on lui donne, s'il n'en a pas assez en positif. Surtout ne croyez pas qu'un tel événement soit causé par l'éducation que vous lui avez donnée. Un tel événement est normal. C'est la curiosité ou l'envie d'essayer quelque chose qu'il a peut-être vu. À cet âge À cet âge cette forme de sexualité n'est pas encore éveillée(cela ne réveille rien en lui). Je comprends que l'événement vous ait perturbée; vous dites "Nous avons pleurés tous les deux". À mon avis la conséquence de son geste lui a déjà été imposée à l'école(s'excuser). Lui dire que l'on vous a avisé de cet incident et lui demander s'il a bien compris l'impact de son geste sans "trop en mettre", constitue la meilleure intervention dans un pareil cas. Pour l'instant, je crois qu'il n'y a pas lieu de s'inquiéter outre mesure: cet incident se vit souvent chez les enfants. Ces expériences deviennent surtout traumatisantes quand les adultes s'énervent trop dans ces situations. Faites lui confiance, détendez-vous, il n'y a pas lieu de s'en préoccuper outre mesure. Lâchez-prise face à cet événement. Soyez heureuse; c'est ce dont vos enfants ont besoin. Si cela se répète, on s'en reparle... Hélène Renaud



< Retour
Page précédente Retour à l'accueil Haut de la page

Suivez-nous sur Facebook !

facebook
© 2019 CommeUnique. Tous droits réservés. Conception et réalisation du site Internet par Vortex Solution
Partage